Caroline Boyer

Elle devient membre de la «Port Stanley Artist’s Guild» et de la «Lambeth Artist’s Guild». Afin de parfaire ses techniques, elle étudie les Beaux-Arts à University Western Ontario à London.

De retour au Québec en 2006, elle continue à peindre mais à temps partiel. En 2010, elle devient membre de la Maison des Arts de Saint-Faustin-Lac-Carré et participe régulièrement à des expositions. Cette même année, Caroline débute des ateliers en art abstrait avec une artiste professionnelle de Saint-Sauveur. Elle est conquise ! Elle a, depuis, participer à plusieurs ateliers dont une résidence en art abstrait.
Au cours de sa carrière, l’artiste a participé à plusieurs expositions et concours, autant au Québec qu’en Ontario tout en passant par la France et la Belgique. Elle y a remporté plusieurs prix et mentions. Elle a même remporté le «Public’s Choice» durant 5 années consécutives lors d’expositions au «Port Stanley Art Show». Ces toiles se retrouvent chez des collectionneurs privés au Québec, en Ontario, en France et aux États-Unis.

Le processus de création est quelque chose de fascinant pour elle et la nature, sous toutes ses formes, l’inspire beaucoup. Caroline a besoin de peindre et de créer. C’est, pour elle, comme un troisième poumon.
L’artiste travaille autant à l’huile, à l’acrylique qu’à l’aquarelle. Elle peint du figuratif depuis plus de 30 ans et sa démarche est de peindre de façon très réaliste, d’aller chercher le maximum de petits détails. Le sujet doit être pratiquement photo réaliste mais dans un univers où la composition et la poésie sont les principaux éléments. Mais depuis 2010, et jusqu’à tout récemment, il lui est arrivé de bifurquer et d’explorer l’abstrait.

Sa démarche « abstraite » consiste plutôt à explorer la texture, la forme et la composition de façon complètement intuitive. Elle laisse aller sa spontanéité et son imagination sur la toile. Ce style lui permet de comprendre et d’avoir une autre vision de la peinture et de la composition, des éléments qui lui sont utiles en figuratif. La texture obtenue par différents médiums la fascine tout comme de mettre en valeur la lumière dans ses tableaux.

Ces éléments lui permettent de créer une autre dimension, de trouver des formes et aussi, de créer une émotion complètement différente d’avec le réalisme. Et chacun des styles apportent des éléments à l’autre style. Cet aspect lui apporte un tel bien-être et une telle satisfaction en tant qu’artiste qu’elle ne peut plus se passer ni de l’un ni de l’autre.

Facebook | Instagram | Site web