Être un artiste

Des hommes et des femmes qui expriment leurs émotions sur un support avec de la matière. Chaque production est unique et bien souvent mise dans un coin de l’atelier. Au lieu de cela, pour que naisse une œuvre, il faut qu’elle sorte, qu’elle soit visible du plus grand nombre. Les réseaux sociaux ont permis cette diffusion à l’échelle mondiale. Mais que vaut elle vraiment si votre voisin n’a jamais vu aucune de vos toiles, qu’il ne sait même pas que vous êtes artiste.

Au fil du temps, nous avons perdu cette proximité, tellement nécessaire pour la reconnaissance de celles et ceux qui consacrent une partie de leur vie à exprimer ce qu’ils ont en eux. Être artiste, c’est aussi accepter que chacun d’entre nous, nous nous approprions une partie de leur histoire. Quelles connaissances avons nous pour juger si c’est beau ou pas.

La beauté d’une oeuvre n’a rien avoir avec le potentiel de création, ni avec le travail, les heures passées à se poser des questions, à mettre et remettre de la couleur, à faire et défaire des formes. La beauté, vous l’aurez compris, c’est subjectif. Cela appartient à chacun, avec ses codes et ses valeurs, à son éducation, à sa propre histoire. Et c’est bien cela, l’artiste doit aller à la rencontre de l’inconnu à chaque fois qu’il montre son travail. La peur du jugement fait partie de son quotidien et génère bien souvent de l’anxiété, de l’angoisse. Et si la prochaine ne plaisait pas!

Être artiste c’est une quête perpétuelle vers l’inconnu, vers une reconnaissance aussi subjective soit elle de son travail. C’est aussi vendre son travail à des inconnus. Accepter qu’une partie de notre histoire parte, soit confiée à la bonne personne pour qu’elle en prenne soin, qu’elle soit capable de nous représenter en notre absence. Ce n’est pas l’artiste qui trouve son acheteur mais bien l’inverse. L’acheteur viendra tout naturellement vers l’artiste. Alors, chers artistes ne vous arrêtez pas de créer, d’expérimenter, de croire en vous à chaque moment de la journée même si cela n’est pas facile. La création est illimitée et à une valeur, celle que vous mettez sur votre travail.